Université Lille 2 Droit et Santé

Accueil > DĂ©tail article
Jeudi 21 juin 2018
Université Lille 2
Service de la Recherche, de la Valorisation et de l'Information Scientifique (SeRVIS)
42, rue Paul Duez
59000 - Lille - France
TĂ©l. : +33 (0)3 20 96 52 20
Fax : +33 (0)3 20 96 43 38
mailContact

Portail Pres

Le brunissement du tissu adipeux: vers un nouveau traitement qui pourrait guĂ©rir le diabĂšte liĂ© Ă  l’obĂ©sitĂ©.

21/12/2017 12:34 Il y a: 182 jour(s)
Catégorie(s) : Projets de recherche, Sciences de la Vie et de la Santé, PI - Valo Recherche

 

Dans une Ă©tude publiĂ©e dans le journal « Molecular Metabolism » (*) au mois de dĂ©cembre 2017, l’équipe de recherche du Dr. Jean-SĂ©bastien Annicotte et du Pr. Philippe Froguel, unitĂ© mixte de recherche 8199, intĂ©grĂ©e dans l‘Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenĂȘtreEuropean Genomic Institute for Diabetes - E.G.I.D. - FĂ©dĂ©ration de recherche FR 3508 - UniversitĂ© de Lille, Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Institut national de la santĂ© et de la recherche mĂ©dicale (Inserm), Centre hospitalier universitaire (CHU) de Lille, Institut Pasteur de Lille - a montrĂ© que la perte du gĂšne CDKN2A entraine un brunissement du tissu adipeux abdominal et une meilleure adaptation au stress mĂ©tabolique, avec une rĂ©sistance Ă  l’obĂ©sitĂ© induite par un rĂ©gime riche en graisse. Ces effets ont Ă©tĂ© confirmĂ©s dans des cellules souches humaines.
Ces rĂ©sultats suggĂšrent que le blocage de ce gĂšne chez l’homme pourrait constituer une nouvelle piste pour le traitement de l’obĂ©sitĂ© et du diabĂšte associĂ©.
L’obĂ©sitĂ© touche actuellement 1 milliard de personnes dans le monde, dont 40% sont diabĂ©tiques. C’est devenu une cause majeure de mortalitĂ© prĂ©coce. Le dĂ©veloppement de nouveaux mĂ©dicaments contre ce qu’on appelle la «diabĂ©sitĂ© » est un enjeu majeur de la recherche mĂ©dicale.

Le passage du tissu adipeux blanc au brun permettrait de soigner le diabĂšte liĂ© Ă  l’obĂ©sitĂ©.
Chez l’humain, le tissu adipeux est constituĂ© de graisse blanche et brune, et Ă  plus de 95% de graisse blanche. Certes, lors du dĂ©veloppement de l’obĂ©sitĂ©, les cellules adipeuses communes, blanches, s’accumulent sous la peau ou dans diffĂ©rents organes et y stockent les graisses. La graisse ne joue pas qu’un rĂŽle d’isolant thermique. RĂ©cemment, il a Ă©tĂ© montrĂ© que ce tissu adipeux, qualifiĂ© de masse grasse, qui regroupe l’ensemble des cellules graisseuses et stockant les graisses prĂ©sentes dans le corps humain, et donc de l’énergie, pouvait aussi produire de la chaleur. En effet, les cellules adipeuses brunes ont la capacitĂ© unique d’utiliser l’énergie graisseuse pour en faire de la chaleur, permettant ainsi de brĂ»ler des calories stockĂ©es pour mieux combattre le froid. Pour cela, les cellules adipeuses brunes produisent des protĂ©ines mitochondriales impliquĂ©es dans la transformation d’énergie en chaleur. L’activation spĂ©cifique de ces protĂ©ines au sein du tissu adipeux blanc, permettrait ainsi son «brunissement » et l’élimination des calories excĂ©dentaires, ce qui en ferait un excellent traitement contre l’obĂ©sitĂ© et le diabĂšte.
(*) Plus d’informations sur le site internet du journal «Molecular Metabolism»: Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenĂȘtrewww.molecularmetabolism.com

En savoir plus : Lien externe - Ouverture dans une nouvelle fenĂȘtrele communiquĂ© de presse

Contacts E.G.I.D.
Dr. Jean-Sebastien Annicotte et Pr. Philippe Froguel
Fédération de recherche FR 3508 - European Genomic Institute for Diabetes - E.G.I.D.
Tel : +33 (0)3 20 97 42 54
Courriel : Télécharger le fichierjean-sebastien.annicotte(at)univ-lille.fr
Courriel : Télécharger le fichierphilippe.froguel(at)univ-lille.fr

 
Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri