Université Lille 2 Droit et Santé

Mercredi 18 septembre 2019
Université Lille 2
Service de la Recherche, de la Valorisation et de l'Information Scientifique (SeRVIS)
42, rue Paul Duez
59000 - Lille - France
TĂ©l. : +33 (0)3 20 96 52 20
Fax : +33 (0)3 20 96 43 38
mailContact

Portail Pres

Unité de Taphonomie Médico-Légale (UTML)
Contact

Pr Valéry Hédouin

Institut MĂ©dico-LĂ©gal
Faculté de Médecine
Rue André VERHAEGHE 59000 Lille

TĂ©l. : +33 (0)03 20 62 35 01

Fax : +33 (0)

valery.hedouin@univ-lille2.fr

Discipline(s) d'activité

La recherche en taphonomie médico-légale est très peu développée en France, et reste globalement largement inexplorée : à notre connaissance, aucune équipe pluridisciplinaire ne s’intéresse à l’ensemble du processus de décomposition du corps. Nous avons choisi de structurer nos travaux autour de deux thématiques de recherche complémentaires : taphonomie des tissus mous (TTiMo) et taphonomie des tissus durs (TTiDu). Cette division reflète les différences existant à la fois dans les processus de dégradation impliqués, mais également dans les échelles de temps concernées.

Principaux axes de recherche

 

Taphonomie des tissus mous

La dégradation post-mortem des tissus mous résulte de l’action conjointe des phénomènes d’autolyse
cellulaire, de l’activité des bactéries endogènes et exogènes ainsi que de l’activité des charognards et des insectes
nécrophages. Ces derniers, en se développant sur le cadavre et en consommant les chairs, vont considérablement
accélérer le processus de décomposition. Linné (1776) disait à ce propos que « trois mouches peuvent consommer un cadavre de cheval aussi vite que le ferait un lion.» Cette capacité des insectes à coloniser puis à dégrader le corps est
donc connue de longue date et est particulièrement utilisée dans le cadre de l’entomologie médico-légale afin de dater le décès. Cependant, ces études se concentrent majoritairement sur le développement des insectes et leur
succession sur le corps. Nous privilégions au contraire une approche basée sur l’étude du comportement des espèces nécrophages. Ces comportements, souvent très spécifiques, résultent d’adaptations poussées de ces espèces à leur milieu. En se concentrant sur l’étude des insectes strictement nécrophages, et donc inféodées aux cadavres, nos travaux visent à démontrer l’impact de ces comportements spécifiques sur les phénomènes taphonomiques.

 

Taphonomie des tissus durs

Après la dégradation totale des tissus mous, le squelette (os et dents) représente le seul objet d’étude pour les
enquêteurs. Le rôle de l’anthropologue et de l’odontologiste est alors décisif pour répondre à un certain nombre de questions : e.g. identité, estimation du moment du décès. La dégradation des tissus durs, beaucoup plus lente que
celle des tissus mous, se produit à deux niveaux : modification des composants osseux/dentaires et impact majeur de l’environnement (e.g. géologie, faune, climat). Nos travaux se diviseront donc en deux thématiques correspondant à
ces aspects particuliers de la taphonomie des tissus durs. L’exploration de la cinématique de dégradation de la phase organique osseuse et dentaire par le biais d’études de caractérisation moléculaire (spectrométrie Raman) et
histologique représente l’axe principal de la première thématique, avec une application directe pour l’estimation du délai postmortem. La deuxième thématique sera consacrée à l’exploration des modifications de surfaces osseuse et dentaire dont les causes peuvent être des pathologies antemortem (paléopathologie) ou le résultat de l’action taphonomique de facteurs externes : animaux (scavenging), flore (vermiculations), climat (weathering) ou paramètre
physico-chimiques du milieu de conservation.

Mots-clés

Keywords

Résumé du programme pour la période 2010-2013

Typo3
Apache
Php
Mysql
Cri